Assurance pret immo : 3 étapes pour changer de contrat

Publié le 12 septembre 2014 dans Actualités par Jean Batispte.


Depuis samedi dernier, le 26 juillet 2014, les personnes qui contractent un crédit immobilier ou effectuent un rachat de prêts disposent d’une période de 1 an, dès la souscription du contrat, pour renégocier l’assurance emprunteur garantissant leur crédit. Une possibilité pour elles d’économiser jusqu’à 60 % sur leur assurance crédit. Voici les 3 étapes à suivre pour changer d’assurance de prêt.

1 – Trouver une assurance prêt aux garanties équivalentes

Dès lors que vous apposez votre signature sur une offre de crédit, n’hésitez pas à vous renseigner sur les offres d’assurance individuelles proposées par les compagnies d’assurance. Leurs tarifs sont fixés en fonction de votre profil (âge, état de santé, fumeur ou non, profession…) et peuvent ainsi être plus avantageux que les prix des assurances de groupe des banques, dont le principe est de mutualiser les risques sur tous les assurés y adhérant.

Lors de votre comparatif de contrats, pensez à bien vérifier leurs garanties car, pour que votre nouveau contrat soit accepté, elles doivent être au minimum équivalentes à celles du contrat groupe proposées par la banque prêteuse.

Pour trouver la meilleure offre d’assurance de prêt, utilisez un comparateur d’assurance pret en ligne ; sur adppc.fr par exemple : il vous aidera à trouver un contrat à garanties équivalentes dont le tarif sera plus intéressant que celui de la banque.

2 – Envoyer une lettre en recommandé à votre banque

Lorsque vous avez trouvé une nouvelle assurance, envoyez le contrat signé à votre banque par lettre recommandée avec accusé de réception, en indiquant que vous souhaitez résilier le contrat en cours pour le remplacer par celui-ci.

Afin que votre demande de résiliation pour substitution soit acceptée, il est impératif qu’elle soit effectuée avant les 15 derniers jours du délai autorisé de 12 mois, mis en place par la loi Hamon.

3 – La banque vous fait part de sa réponse dans les 10 jours

La banque a pour obligation de répondre à votre demande dans les 10 jours ouvrés qui suivent la réception de votre lettre. En cas de refus de changement d’offre, elle devra se justifier par écrit. Et si elle ne vous répond pas dans les 10 jours, sachez qu’elle s’expose à une amende de 3.000 euros.