Frais plafonnés pour les découverts !

Publié le 20 février 2013 dans Actualités par Nathan.


Etre à découvert, ça arrive à tout le monde, quelles que soient les raisons qui nous poussent à avoir besoin d’un peu plus d’argent et à dépasser notre budget. Et même si c’est pratique et parfois bien utile voire indispensable, ce n’est pas sans conséquence au niveau financier. Nombreux sont les Français qui ont en effet déjà expérimenté les frais exorbitants demandés par les banques quand ils sont dans le rouge suite à un prélevement ou un chèque effectué sans approvisionnement.

Les pénalités et autres frais ne cessent alors de s’accumuler, alors que si on est à découvert, forcément, c’est qu’on est déjà dans une situation financière potentiellement difficile. Voilà qui n’est pas pour améliorer la situation d’autant plus que ces frais, appelés commission d’intervention, s’ajoutent déjà aux agios censés rémunérer les banques pour le découvert ! Il peut s’agir d’un gouffre sans fin puisque le montant de ces frais oscille entre 5 et 15 euros par opération et peut même atteindre 200 euros par mois ! Enorme !

Bonne nouvelle : ce gouffre devrait prendre fin très prochainement. Un projet de loi a en effet été voté hier par l’Assemblée nationale. Suite au débat sur la réforme bancaire, le député PS Christian Paul souhaite que ces commissions ne soient pas plus élevées que 5 euros et qu’au total, elles soient plafonnées à 40 euros par mois. Notons qu’à la base, seules les personnes les plus fragiles et endettées ne devaient être concernées par ces mesures mais qu’elles sont aujourd’hui élargies à tous les consommateurs.

Ce sont donc tous les particuliers clients des banques qui sont concernés ! Les banques ont manifesté leur mécontentement mais Pierre Moscivici, le ministre de l’économie et des finances, a quant à lui donné un avis favorable à cet amendement.