Les cartes bancaires

Publié le 6 octobre 2014 dans Actualités par Jean Batispte.


En France la carte est le moyen de paiement le plus utilisé puisqu’elle a représenté en 2013 près de 50% des paiements, en croissance de 7%.

Les cartes bancaires sont multifonctions : elles permettent de réaliser de nombreuses opérations financières – retraits, consultations de comptes, règlements sur place ou par internet. De plus les cartes s’accompagnent souvent d’une gamme de services d’assurances et d’assistances (protection juridique, annulation de voyage, rapatriement, garantie constructeur, etc) inclus dans la cotisation annuelle.

Une banque peut proposer plusieurs types de cartes à ses clients. Les cartes de retrait permettent de retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques, de consulter ses comptes, d’effectuer des dépôts ou de commander des chéquiers.

Les cartes de paiements permettent de faire, outre les retraits, des achats chez les commerçants ou à distance ; elles sont associées à des réseaux tels que Groupe Carte bleue, Visa, Mastercard. Ces cartes peuvent être à débit immédiat ou différé, au paiement comptant ou à crédit, elles peuvent être nationales ou internationales. Les dépenses sont débitées du compte courant du client.

Parallèlement, d’autres cartes existent : il s’agit de cartes de paiement non bancaires, utilisables chez tous les commerçants adhérents au réseau auquel appartient la carte (Amex et Diners Club, Cofinoga, Cetelem, Finaref…) ou encore des cartes de paiement d’enseignes commerciales utilisables dans l’enseigne qui les émet (Carrefour, Fnac…). Les dépenses sont débitées directement d’une réserve de crédit renouvelable que le client peut régler par chèque ou par prélèvement.
Contrairement aux chèques, la carte de paiement est payante moyennant une cotisation annuelle.

A chaque carte sont associés un plafond de retrait et un plafond de paiement pendant une période de 30 jours. A la demande du client, le plafond de paiement peut être ponctuellement relevé, en cas de voyage à l’étranger par exemple. Si le plafond est atteint, l’opération est refusée, même si le compte bancaire est approvisionné.

Inventée par Roland Moreno dès 1974, la carte bancaire à puce est devenu un outil incontournable dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui, on en est presque à se demander comment on faisait auparavant…